Vous allez faire des jaloux si vous postez une photo de vous au milieu des lavandes en fleurs. La lavande, c’est la star de l’été.

Ici, on trépigne à l’idée de prendre les routes de campagne et de trouver les plus beaux spots. Voir les champs commençaient à se parer de leur couleur lavande est un événement  éphémère, excitant. Vous n’avez pas envie de rater ça ? Mieux encore que la photo, imaginez-vous en plein massage au milieu des lavandes…ça vous fait rêver ? Sur notre territoire, il devient réalité.

 

Partez sur les routes de la lavande

De Puygiron à Grignan, vous plongerez au cœur d’un océan lavande. Approchez-vous pour faire sans doute l’une des plus belles photographies de votre séjour. Vous êtes en Provence et la Drôme provençale n’a rien à envier aux Hautes-Alpes.  Sans compter que vous êtes au cœur de la Vallée du Rhône, facilement accessible. Sur cette route de la lavande, vous aurez la chance de rencontrer ces hommes et femmes qui la cultivent, un savoir-faire dédié à la beauté et au bien-être.

Comment les reconnaître ?

Lavande Aspic : Ses larges feuilles et ses longues hampes florales avec plusieurs épillets la différencient de la lavande fine.


Lavande fine : La lavande vraie se distingue par ses touffes plus petites et son épi floral. Son huile essentielle, la plus subtile, est recherchée par les parfumeurs et les laboratoires.


Lavandin : Issu de la pollinisation de la lavande vraie et de l’aspic, cet hybride se présente sous forme d’une touffe très développée en forme de boule.



La lavande est considérée comme un symbole culturel de la Provence grâce à ses déclinaisons de couleurs, de senteurs mais aussi et surtout grâce à ses propriétés. L’histoire de la lavande, des baïassières d’antan aux cultures méticuleuses d’aujourd’hui, rythme les saisons et la vie des hommes de ce pays tout en constituant un patrimoine riche encore à explorer.
Ainsi la tradition autour de la culture de cette plante aromatique, qui remonte à plus d’un siècle, a évolué avec l’ingéniosité humaine et se conjugue aujourd’hui avec une recherche scientifique de haut niveau. La tradition lavandicole a forgé des paysages d’exception, associée, selon les zones, à d’autres cultures : céréalière sur les plateaux, vinicole en plaine, oléicole ou fruitière en zone de terrasses. Cette diversité invite au voyage, au détour des routes de la lavande, autour d’un parfum, d’une couleur, d’une lumière.