Belvédère d’où la vue s’étend de l’Ardèche aux Préalpes, Puygiron domine la plaine de la Valdaine. Le village accueille un château (XIIe), un jardin botanique et un mûrier blanc tricentenaire. Au cœur d’un champ de lavande se tient la chapelle Saint-Bonnet (XIIe siècle).

Puygiron, village perché, offre une vue à l’ouest sur la vallée du Rhône, à l’est les Pré-Alpes, au nord et au sud sur LA BATIE ROLLAND et ROCHEFORT EN VALDAINE. Situé au sud-est de la Drôme, près de MONTÉLIMAR, capitale du nougat, le climat y est agréable toute l’année. Balcon de la Drôme Provençale, Puygiron trouve son existence vers l’an 833. Le château date du 13ème siècle et une partie restaurée Renaissance. Lorsque Richelieu a fait démanteler les châteaux forts, PUYGIRON, alors propriété des DE BERANGER, a été transformé en demeure de plaisance.

Actuellement, il appartient à la famille DE PONTCHARRA. On y trouve également une chapelle du 12ème siècle sous le nom de St-Bonnet dans le cimetière (dont Maurice VIEL, écrivain célèbre, une église St Jean-Baptiste dans le village, un mûrier blanc qui remonte aux premières implantations de mûriers en France en vue de l’élevage du ver à soie sous l’impulsion d’Olivier de Serres, agronome ardéchois, contemporain et ami d’Henri IV.

A bientôt, chère et cher inconnu, et n’oubliez pas : Puygiron, balcon de la Drôme Provençale, sera toujours heureux de vous livrer ses secrets au détour de ses ruelles.

Pour plus d'informations

Cliquez ci-après : http://www.puygiron.com/


Suivant

Roynac