Visites insolites près de Montélimar

Non, il n’y a pas qu’à Montélimar qu’on trouve des lieux culturels ! Les petits villages de l’agglomération, qui ont certes des ruelles pleines de charme, renferment aussi des lieux atypiques où la culture s’immisce sous différentes formes !

On connaît les lieux institutionnels montiliens, le Musée d’Art Contemporain qui prépare d’ailleurs sa nouvelle exposition, le Musée de la Ville qui va bientôt rouvrir sous une nouvelle forme, le Château de Montélimar qui présente une exposition ludique et créative autour de la vie dans une citée médiévale, mais on connaît moins les petits lieux culturels aux alentours qui cachent des pépites atypiques et insolites.

Non loin de Montélimar, je vous propose donc de partir à la découverte de 2 petits lieux inclassables qui offrent des visites originales et décalées ! À découvrir avant ou après avoir profité de notre beau soleil drômois :
1. Le village miniature de Paul Georges à Marsanne
2. La maison des voisins à Saint Gervais sur Roubion
Avant de vous en dire plus sur cette belle initiative, permettez-moi de me présenter afin que vous sachiez qui vous parle ! Je suis Anne-Cécile la créatrice du blog La Montilienne qui offre un regard sur la ville de Montélimar et ses alentours. Il a pour mission de mettre en valeur les initiatives novatrices, atypiques et ambitieuses de la Drôme. J’ai le grand plaisir de rédiger certains des articles du blog de l’Office de Tourisme de Montélimar agglomération, dont celui-ci.

1. Le village miniature de Paul Georges à Marsanne 

En sortant du charmant village de Marsanne pour se diriger vers le sanctuaire de Notre Dame de Fresneau, des panneaux à votre gauche, avant l’école, indiquent la visite d’un village miniature.
Soyons honnête, ces indications écrites à la main et l’apparence quelque peu défraichie de l’entrée de ce lieu, qui se trouve dans un jardin privée, peut froidir vos ardeurs de visiteurs formatés à la communication léchée et à la présentation classique d’un lieu de culture !
Ne vous laissez pas manipuler par votre impression première, vous passeriez à coté d’un lieu atypique, mais surtout d’une rencontre !

Attention à ne pas commettre une erreur
Lorsque vous pénétrez dans le jardin qui s’offre à sous, vos pas vont rapidement vous mener dans une grange se trouvant sur votre droite. En y apercevant des petites maisonnettes installées sur un grand plateau, vous assumerez vite que vous êtes au bon endroit. Vous ferez alors deux à trois fois le tour du plateau pour admirer les petites constructions, toutes différentes. Et pour peu que vous ayez des enfants vous passerez un peu de temps sur l’une ou l’autre de ces jolies petites fabrications manuelles.
Et puis vous déposez une pièce de 2€ dans la boite prévue à cet effet, vous prendrez peut-être quelques prospectus en libre-service en vue d’un prochain lieu à visiter, et vous quitterez les lieux.

Si votre visite se déroule ainsi, vous allez commettre une grave erreur car elle sera froide et insipide et ne vous laissera guère de souvenir… Cette visite est avant tout une rencontre avec le créateur Paul Georges, si vous passez à coté, vous louperez l’essence même de ce lieu et de ces constructions !

Cette visite est avant tout une rencontre
Si le maitre des lieux, Paul Georges, n’est pas présent, poussez vos pas vers sa maison qui se trouve derrière la grange. Il est même recommandé de téléphoner avant de venir pour s’assurer de sa présence.

En sa compagnie votre visite prendra une toute autre dimension ! Ce passionné bricoleur a comme passe-temps la création de maisons miniatures. Et si vous lui demandez pourquoi il fait ces fabrications, il vous répondra poétiquement et pudiquement, que c’est simplement pour se sentir utile à quelque chose durant son existence !
Grâce à ses explications, vous verrez se révéler sous vos yeux tous les détails que vous vous n’aviez pas remarqué ! Je n’en dirais pas plus car je vous laisse le soin de vous imprégner de cette rencontre et d’apprécier ce personnage qui peut faire penser, de près comme de loin, au facteur cheval dont l’œuvre célèbre est visible plus au nord de la Drôme.
Vous ressortirez de cette visite plein de petites anecdotes et vous aurez sans doute envie de vous souvenir de cette rencontre en vous procurant le petit livre écrit par Paul Georges !

Infos pratiques :
Village miniature de Paul Georges
205 Avenue de Bailliencourt
26740 Marsanne
Tel : 06 88 58 10 86
Ouverture : tous les jours de 10h à 12h et de 14h à 22h (juin à septembre)
Tarif : 2€ – gratuit pour les moins de 12 ans.

2. La maison des voisins à Saint Gervais sur Roubion

Si vous passez par Saint-Gervais-sur-Roubion, vous seriez bien mal conseillé de ne pas vous arrêter à la Maison des voisins qui se trouve sur la départementale en direction de la Bégude de Mazenc. Et ce, d’autant plus si vous faites partie de ce genre de touriste curieux et avide de se laisser surprendre par des découvertes locales insolites !
Attention, en pénétrant dans ce lieu, toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé est purement fortuite ! Quoi que…

Ceci n’est pas un musée mais une maison… de retraite
Ce lieu n’est pas un musée, c’est une maison de retraite ! Et oui ! Les premiers « voisins » naissent en 1983 et durant 35 ans ils font le tour du monde, dans le cadre de plus de 300 évènements et festivals culturels, au croisement des arts plastiques et du spectacle. Ils bénéficient depuis quelques mois d’un repos bien mérité dans une maison pensée par leur « papa », Claude Merle.

Ce ne sont pas des mannequins mais des acteurs
« C’est ma troupe de théâtre » comme les présente fièrement Claude Merle ! En effet, « les voisins » n’existeraient pas sans scénographie. Ces mannequins ont besoin de mise en scènes pour exister pleinement. D’ailleurs, bien souvent, ils ont été pensés et créés pour des scènes précises.
En parcourant ce lieu, vous êtes donc invités à plonger dans différents univers remplis d’une multitude de détails.

Un univers acerbe
Prenez soin d’endosser votre second, voire troisième ou quatrième degrés pour apprécier à sa juste valeur ce qui se présente à vous !
L’univers de Claude Merle est emprunt d’une riche culture filmographique, on notera particulièrement le cinéma italien des années 70, comme le film d’Ettore Scola « Affreux, sale et méchant », ou encore le film français de Marc Caro et de Jean Pierre-Jeunet « Délicatessen ». Pour les plus jeunes, on peut y retrouver certaines allusions aux films du Splendid, notamment avec un tableau que les amateurs du « père noël est une ordure » reconnaitront forcément !

Vous serez prévenu, en pénétrant dans cette « maison de retraite », c’est donc un monde satirique que vous allez découvrir, à la fois sordide, grotesque et délicieusement grivois !
C’est étrange, plein d’un humour piquant, tendre parfois, dérangeant souvent !

A la fin de votre visite, où les enfants se délecteront aussi bien que les grands, vous pourrez profiter du jardin en vous désaltérant au petit bar.
Avant de partir poussez jusqu’au hangar derrière et levez la tête, « un voisin » maladroit devrait s’y trouver !

Infos pratiques :
Maison des voisins
2420 route de la Bégude
26160 Saint-Gervais-sur-Roubion
Tel : 04 75 53 85 84 / 06 78 55 71 48.
Ouverture : samedi et dimanche de 14h30 à 18h30 et sur rdv les autres jours.
Tarif : 5€ – gratuit pour les moins de 7 ans.

J’espère que cet article vous donnera l’envie de sortir des sentiers balisés pour découvrir ces lieux culturels atypiques et insolites autour de Montélimar.
Et, lorsque vous sortirez de vos visites, n’hésitez pas à faire part de vos impressions à l’Office de tourisme!

Bonnes découvertes